Le sertissage des pierres

 

La fabrication d’une alliance comporte plusieurs étapes. Dans le cas où la bague est ornée de diamants, l’une des étapes de la fabrication, et non des moindres, est celle du sertissage. Cette phase a lieu une fois que le corps de bague est déjà façonné. La bague arrive donc chez le sertisseur « nue », c’est ce qu’on appelle la monture.
Le sertissage d’un bijou est un travail extrêmement méticuleux, et ce procédé est confié à des personnes hautement qualifiées. En effet, le procédé consiste à enchâsser une pierre précieuse ou semi-précieuse dans le métal.

Nous pouvons alors distinguer plusieurs types de sertis :

 

 

 

Tout d’abord, le serti rail. Pour ce serti, les pierres sont « coincées » entre deux rails de métal et sont juxtaposées les unes à côté des autres, on parle souvent d’un canal ou encore d’une rivière de diamants.

 

 

 

 

 

 

 

Très apprécié pour l’éclat qu’il octroie aux diamants, le serti en griffe consiste à maintenir le diamant entre plusieurs tiges (de 2 à 6) de métal. Ce serti est de loin le plus prisé pour les bagues de fiançailles de type solitaire car il est celui qui met le mieux la pierre en valeur.
Les tiges de métal sont écartées pour laisser passer la pierre puis rabattues. Ainsi, le serti reste assez ouvert et laisse les faisceaux lumineux pénétrer dans le culasse (partie en pointe) du diamant.

 

 

 

 

 

Ensuite, le serti grain (ou pavage) ou « double serti ». Ce dernier est très fiable en terme de tenue dans le temps et plus adapté à des pierres de petite taille.

Plus rare, le serti barrettes est très proche esthétiquement du serti griffe puisqu’il laisse également entrer la lumière de part et d’autre de la bague.

Et enfin, le sertis clos (ou masse). Ici, seules les facettes de la table et de la couronne restent apparentes. Comme le montre le schéma ci-dessous, la pierre est ancrée dans le métal. Le haut du diamant est ainsi au même niveau que le bord du métal. La pierre aura un peu moins d’éclat mais sera plus protégée et reste préservée.

 

 

 

Ainsi, contre les idées reçues, les diamants ou les pierres de couleur ne sont jamais « collés » à la bague, mais toujours sertis.

Chez L’Alliancier, nous vous garantissons un travail minutieux et des sertis impeccables. Nous sélectionnons pour vous les meilleurs sertisseurs afin d’obtenir la plus belle qualité.



Besoin d'un conseil ?

Transmettez-nous votre numéro et nous vous rappellerons dès que possible.

Besoin d’aide ?

Étape 1 :

Le premier menu de gauche, intitulé «Profils», vous permet de choisir parmi 6 profils différents.

 

Étape 2 :

Dans le menu «Mesures», définissez la largeur, la hauteur et le diamètre de chacune de vos futures alliances.
A savoir : si vous modifiez la hauteur, le résultat ne sera pas visible au niveau de la simulation.

 

Étape 3 :

Le menu «Matière» vous offre la possibilité d’opter pour des alliances unies, bicolores ou tricolores. Dans les deux derniers cas, un sous-menu supplémentaire vous permet de choisir le positionnement des matières et des surfaces. Le sous-menu «Surface» définit la finition (poli, sablé, satiné, glacé, etc…) tandis que le sous-menu «Alliage» détermine le type d’alliage et la couleur. Deux autres options sont disponibles (or blanc rhodié et rainures de séparation entre les alliages). Enfin, vous pouvez choisir le titre de l’or.

 

Étape 4 (optionnelle) :

Le menu «Diamants» vous permet d’ajouter un ou plusieurs diamants à l’alliance de Madame. Vous pouvez déterminer la forme, le nombre de carats, la qualité, la quantité, l’écartement et la position de ces diamants. En cochant la case «Diamants aussi pour bague homme», vous pourrez ajouter des diamants à l’alliance de Monsieur. L’Alliancier peut vous aider dans le choix de vos diamants.

 

Étape 5 (optionnelle) :

Grâce au menu «Gravure», inscrivez à l’intérieur de chaque bague le message et le motif de votre choix parmi les symboles proposés. Choisissez votre police de caractère et rédigez votre message dans la fenêtre du haut prévue à cet effet. N’oubliez pas de cliquer sur «Appliquer gravure» afin que cette option soit prise en compte.

 

Étape 6 :

Le menu «Sommaire» affiche un résumé de l’ensemble de vos choix, ainsi qu’un coût indicatif, correspondant à votre configuration. À ce moment là, vous pouvez revenir sur les autres éléments du menu et les modifier à votre guise. Lorsque vous aurez arrêté vos choix, retournez au menu «Sommaire». En bas du menu déroulant, vous verrez un code intitulé «Numéro d’identification de vos alliances personnelles». Ce code est essentiel : il nous permettra de retrouver en ligne votre configuration sauvegardée.

 

Étape 7 :

Vous avez maintenant 3 possibilités de nous faire parvenir votre configuration :

Cliquez sur «Imprimer» en bas à gauche : une nouvelle page de votre navigateur s’ouvre, affichant le résumé de vos choix. Imprimez cette page et venez nous rendre visite en boutique (nos coordonnées sont ici). Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir, d’affiner cette sélection avec vous et de vous proposer les meilleures conditions.

 

Après avoir cliqué sur «Imprimer» , enregistrez le fichier PDF sur le disque dur de votre ordinateur et envoyez-le en pièce jointe, via notre formulaire de contact, en n’oubliant pas de nous indiquer vos coordonnées précises (adresse et numéro de téléphone) afin que nous puissions revenir vers vous dans les meilleurs délais.

 

Après avoir cliqué sur «Imprimer» , repérez sur le document PDF (en haut à droite) le code personnel d’identification de vos alliances. Vous pouvez aussi trouver ce code après l’intitulé « Numéro d’identification de vos alliances personnelles », en bas du menu «Sommaire». Après avoir noté ou copié (ctrl C sous Windows ou cmd C sous Macintosh) ce code, rendez-vous sur notre formulaire de contact et collez (ctrl V sous Windows ou cmd V sous Macintosh) ce code dans la fenêtre «Votre message», en n’oubliant pas de nous communiquer vos coordonnées précises ainsi qu’un numéro de téléphone.